Histoire des Seychelles

L’histoire du peuple des Seychelles est assez courte. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que les Européens commencèrent à coloniser l’archipel. En raison de leur passé de colonie française et britannique et de la présence de l’esclavage, les Seychelles sont aujourd’hui extrêmement diverses, notamment au plan culturel et ethnologique. En raison d’une longue période d’isolement caractérisée par l’absence d’influence humaine, les Seychelles abritent un écosystème intact comprenant une incroyable diversité d’espèces.

ImageProduction d’huile de noix de coco, 1977.
ImageLittle Ben à Victoria, 1925

Voici comment tout a commencé...

Ce n’est qu’en 1770 que les premiers colons s’installèrent à Mahé, l’île principale des Seychelles. Cependant, l’archipel fut probablement découvert dès le VIIe siècle par des marins arabes qui y ont laissé de vagues traces de leurs visites. Lorsque Vasco de Gama les repéra dans l’océan Indien en 1602, les Seychelles étaient encore complètement inhabitées. Sur les premières cartes des Portugais, les Seychelles sont nommées Tres Irmãos ce qui signifie « Trois Frères », un nom qui aujourd’hui ne fait plus référence qu’aux montagnes situées derrière Victoria. C’est seulement sept ans plus tard, en 1609, que les premiers Européens mirent pied à terre sur l’archipel. Ceux-ci faisaient partie de la Compagnie britannique des Indes orientales. Les premières colonies ne furent toutefois pas fondées à cette époque.

En effet, il faudra encore attendre 140 ans avant que Bertrand François Mahé de La Bourdonnais ne lance des expéditions aux Seychelles en 1740 et 1742, sous la direction de Lazare Picault. Les Seychelles devinrent alors officiellement une colonie française et l’île de Mahé fut nommée en l’honneur de l’officier de marine.

Les premiers colons

En 1770, les premiers Français débarquèrent. Il s’agissait principalement de colons appauvris en provenance des îles Maurice et de la Réunion. Arrivèrent également des esclaves déportés de Madagascar et du continent africain. Les nouveaux venus s’installèrent à Mahé et commencèrent à cultiver et à produire des épices. Peu de temps après, les îles de Praslin, Silhouette, Félicité et La Digue furent également colonisées. L’héritage français prédomine encore aujourd’hui, ce qui transparaît à travers les noms de famille et la plupart des noms de lieux.

De plus, la langue française constitue la base du vocabulaire et de la grammaire créoles. Par ailleurs, la culture africaine, introduite aux Seychelles par les esclaves, est également très présente, notamment à travers la musique et les danses traditionnelles. En raison du faible nombre d’habitants qui vivaient dans l’archipel durant le premier siècle après le début de la colonisation, différentes cultures se mélangèrent, ce qui influence encore aujourd’hui le patrimoine culturel et ethnologique des Seychelles.

Un territoire britannique d’outre-mer

Après la guerre franco-britannique de 1814 et la victoire de la Grande-Bretagne, les Seychelles, tout comme l’île Maurice, furent intégrées à l’Empire britannique. Administrées depuis l’île Maurice, les Seychelles servirent de colonie pénitentiaire aux Britanniques et ce jusque dans les années 1960. Le succès de la culture de la noix de coco pour la production de coprah, ainsi que de la culture et de l’exportation du coton, était principalement dû au système d’esclavage mis en place. Lorsque la traite des esclaves a été interdite en 1812, environ 2100 personnes vivaient aux Seychelles, dont 1800 esclaves. Dans les années qui suivirent, l’archipel attira principalement des colons européens qui se mirent progressivement à cultiver des plantes moins exigeantes en main-d’œuvre telles que la cannelle et la vanille. En 1818, les Seychelles comptaient déjà 7500 habitants, parmi lesquels beaucoup connurent la prospérité en cultivant des épices et du coton. En 1835, l'esclavage a finalement été aboli dans les colonies de Grande-Bretagne.

Ce n’est que près de 80 ans plus tard, en 1903, sous la gouvernance de Sweet-Escott, que les Seychelles devinrent une colonie indépendante de la Couronne britannique. Victoria fut choisie comme capitale et comme siège du gouverneur. Elle est aujourd’hui encore la plus grande ville des Seychelles.

Les premières élections aux Seychelles eurent lieu en 1948, après que l’archipel ait gagné une certaine indépendance par rapport à la Couronne britannique. À cette époque, une conscience politique plus forte se développa, ce qui se traduisit dans les années suivantes par la formation de partis politiques. C’est en 1967 que se déroulèrent les premières élections seychelloises totalement indépendantes. Les Seychelles obtinrent leur indépendance en 1976, mais la république insulaire est depuis restée dans le Commonwealth.

ImageMagasins à Victoria, 1970
ImageLes pêcheurs au travail, 1977

Les Seychelles aujourd’hui

L’histoire des Seychelles a grandement contribué à l’identité actuelle de l’archipel. Et, surtout, c’est grâce à cette diversité culturelle que ces îles sont devenues la fascinante destination que nous connaissons.

L’installation des hommes dans les îles a perturbé l’écosystème des Seychelles : des espèces animales ont disparu tandis qu’une partie de la végétation d’origine a cédé la place à la production de bois et à l’agriculture (notamment des plantations de cocotiers et de canneliers). Cependant, ces industries, autrefois rentables, ont décliné au fil du temps. Aujourd’hui le tourisme et la pêche constituent les principales sources de revenus dans l’archipel.

En raison de leur histoire, les Seychelles sont aujourd’hui une destination de rêve pour beaucoup. Leur diversité culturelle et ethnique contribue au mythe qui les entoure, tout comme la grande variété des espèces qu’elles abritent. Aujourd’hui, le tourisme durable, une conservation de la nature plus stricte et la préservation des écosystèmes marins, jouent un rôle majeur afin de sauvegarder le paradis que sont les Seychelles.

 

Les centres historiques

Si vous vous intéressez à l’histoire des Seychelles, ne manquez pas de visiter les lieux suivants lors de votre séjour.

  • Mission Lodge: Cette ancienne école a été construite au XIXe siècle par la Société missionnaire de Londres pour s’occuper des enfants esclaves, abandonnés sur l’île après l’abolition de l’esclavage. Aujourd’hui, la Mission Lodge est l’un des plus célèbres points de vue des Seychelles.
  • L'Union Estate Park: Cette réserve naturelle, autrefois une plantation de vanilliers et de cocotiers, abrite un cimetière où l’on trouve les pierres tombales des premiers colons, un moulin à coprah traditionnel et la maison du domaine d’origine. Le parc de l’Union Estate est également un passage obligatoire pour tous ceux qui souhaitent se rendre sur la plus célèbre plage des Seychelles : Anse Source d’Argent.
  • Domaine de Val des Pres: Le Domaine de Val des Prés est un petit village artisanal comportant la Grann Kaz, une maison de plantation construite vers 1870 ainsi que divers ateliers d’artisanat créole.
  • Bel Air Cemetery: Le cimetière de Bel Air a été le premier lieu de sépulture officiel des colons français. Il s’agit ainsi du plus ancien site historique des Seychelles.
  • La Bastille: Ce bâtiment a été construit en 1930 et est aujourd’hui le siège du département du patrimoine national du Ministère du Tourisme et de la Culture.
  • La capitale Victoria:La capitale des Seychelles possède non seulement des monuments célèbres tels que l’Horloge de Victoria mais aussi le jardin botanique des Seychelles, inauguré en 1901. Victoria reflète la diversité de l’histoire des Seychelles comme aucun autre lieu de l’archipel.
  • Seychelles National Archives: Les Archives nationales détiennent les trésors historiques des Seychelles: de précieux documents gouvernementaux remontant à 1770, une vaste collection de photographies et d’autres documents historiques.
Chargement...
Jelena Jovanovic

Nous sommes là pour vous

Lun-Ven: 10h-14h

  • * : Veuillez remplir ces champs s'il vous plait
Ouvert
Informations actuelles sur le coronavirus